La vérité sans prétention

                    Envie d'appliquer au
journaliste cette conclusion de Jacques Julliard, à la fin
d'un débat sur l'historien (Nouvel Observateur du 9 octobre):

 "Autrement dit, si sa profession est de chercher la vérité,
il doit se garder comme du diable de prétendre la détenir."

Juppé et la presse: quels rapports?

         

"J'ai des relations passionnelles avec la presse. Ma femme me dit: "Tu ne comprends pas ce que c'est qu'un journaliste. Un journaliste n'est ni un ami, ni un adversaire. C'est un professionnel. Or toi, tu les traites en amis, tu leur dis tout, et ensuite tu n'es pas content quand ils le répètent. Soit tu les considères comme des adversaires et tu ne veux pas les voir. Il faut que tu les considères comme des pros. Un pro, c'est quoi? Quelqu'un qui cherche de l'info. Tu leur en donnes ou pas. Tu calibres ce que tu veux dire. C'est comme cela qu'il faut faire."(1)

          "Je tutoie peu. Je pense que le tutoiement est une marque de proximité, et il ne faut pas être proche de tout le monde, sinon on n'est proche de personne..."

         

Alain Juppé, ancien premier ministre, in Medias n°18, automne 2008

(1) Isabelle Juppé a été journaliste politique, notamment à La Croix

Fatalisme et candeur

                    "Il faut combattre une forme de fatalisme, assez répandue chez les journalistes, enclins à manifester plus de sens politique quand ils analysent les querelles de courant au sein d’un parti, que les rapports de force dont dépendent les conditions d’exercice de leur métier. Il y a, dans cette corporation, un mélange de candeur et d’« àquoibonisme »..

                    

Vincent Hugeux, président de la société des journalistes de L’Express

Rapport 2007-2008 du médiateur: le texte central

rfiRadio France Internationale

Rapport du médiateur

Septembre 2008

                                      Avertissement

Le présent document est le second rapport dans l’histoire de la médiation  à RFI. Il ne reprend pas les éléments fondamentaux du premier rapport remis en septembre dernier, dont la lecture pourra très utilement baliser la réflexion sur cette tâche et son évolution. Sans vanité d’auteur, le médiateur ne peut qu’en recommander la (re)lecture, car il n’a rien à y retirer.

Le présent rapport analyse l’activité des douze derniers mois et actualise les éléments de réflexion sur cette fonction à RFI.

Sommaire

I. L’activité du médiateur

I.1. L’accueil des interpellationsI.2. Le traitement des interventionsI.3. L’animation du blog I.4. L’intervention à l’antenne   

II. Les préoccupations des auditeurs 

II.1. A travers la myriade des courriels  II.2. A travers les interpellations directes du médiateurII.3. Le cas Moussa Kaka

III. Questions posées à la médiation

Annexe 1: "Note au matin" du 23 janvier 2008

Voici l'exemple d'une des "notes au matin" adressées par le médiateur aux présentateurs de journaux, sur la suggestion de l'un d'entre eux. Elle porte sur l'objectivité de l'information.

Analyse subtile d’un universitaire norvégien auditeur de RFI :

--------------------------------------MESSAGE--------------------------------------Madame, MonsieurJ'apprécie beaucoup les émissions de RFI qui au contraire des radios "métropolitaines" est très ouverte à l'actualité internationale. Néanmoins j'aimerais exprimer ici un vif reproche. Que les opinions politiques de la rédaction transparaissent dans les débats me semble inévitable et somme toute naturelle, mais une radio qui se veut internationale se doit, si elle aspire à être crédible, s'en tenir au faits dans son journal.J’espère que la rédaction appréciera ici la critique constructive d’un fidèle auditeur. Respectueusement.Dr. Jean-Luc Boulland (PhD)

----------------------------------------

Annexe 2: Médiation, violence, Kenya et dialogue

Voici l’intégrale des échanges avec un auditeur, assez mal engagés sur une question difficile, mais que le médiateur considère comme assez exemplaire par le respect non dénué d’humour que se portent les interlocuteurs, et par la participation des journalistes concernés.

On consultera aussi, pour l’équilibre, la chronique d’une médiation ratée, insérée sur le blog en date du 5 février :

05 février 2008

Transparence et exagérations: un ratage de médiation

 

De: Philippe Zloczewski

Date: ven. 01/02/2008 11:48 À: Médiateur

Objet : de/from Dr Philippe ZLOCZEWSKI

Monsieur le Médiateur,

Annexe 3: A tu et à vous

Voici le texte publié après l’émission de l’Atelier des médias consacrée au tutoiement et au vouvoiement à l’antenne

Par fonction et par nature J, le médiateur donne rarement un avis sans y avoir un peu réfléchi. On pardonnera donc le raisonnement, en trois parties comme à Sciences Po (dont je ne sors pas, ce qui m’évite et m’a évité bien des tutoiements), mais qui tente de rassembler tous les éléments argumentaires énoncés et entendus. Bien entendu, la question ne se pose qu’à l’antenne : dans les couloirs, le courrier et sur les blogs privés, on fait ce qu’on veut…

  1. les  3 inconvénients du tutoiement

-         cette « complicité » affichée exclut le public qui « n’en est pas » : pas de problème dans un chat entre blogueurs, mais difficulté pour intégrer les autres (milliers, millions d’) auditeurs dans une émission.

Annexe 4: la liste des médiateurs

Voici la liste des médias français disposant d’un médiateur, au 1er septembre 2008. Ceux-ci sont regroupés dans un « club » informel d’échanges, initié par Patrick Pépin, alors médiateur de Radio France, et aujourd’hui présidé par Marie-Laure Augry, médiatrice de France 3

France Télévisions (programmes) Alain LE GARREC                alain.legarrec@francetv.fr   

               

RFO                                            Anastasie BOURQUIN       anastasie.bourquin@rfo.fr                   

France 2                                      Christian-Marie MONNOT     cm.monnot@france2.fr                       

France 5                                       Eric MARTINET               eric.martinet@france5.fr

Annexe 5: le cas Moussa Kaka

                    Voici la succession des chroniques publiques consacrées par le médiateur au cas de Moussa Kaka, en dehors des réponses individuelles à chaque auditeur. Elles témoignent de la difficulté à réfuter les syllogismes, à ébranler les convictions parfois aussi sincères qu’erronées.

21 juillet 2007

Niger et censure

     Cette auditrice de RFI à Cergy, ingénieur statisticienne, dans un message adressé à Juan Gomez, « félicite l’équipe pour son travail ». Nous y sommes bien évidemment très sensibles. Mais l’objet de son message, transmis au médiateur, concerne surtout le Niger : « Je suis de très près la situation actuelle au Niger et je voudrais en savoir plus..."

    

Annexe 6: Florilège d'interpellations

Voici une sélection des différents types de messages reçus par le médiateur : parfois agressifs, parfois mesurés, toujours, ou au moins le plus souvent, marqués par une grande confiance, ou au moins une grande attente vis-à-vis de cette radio que les auditeurs vivent, vraiment, comme la leur.

----------------------------------------------------

Cher Monsieur, Je vous écris parce que je ne sais pas à qui m'adresser. J'aimerais retrouver une information sur l'eau qui est passé lundi 13 août vers 20h20 heure française et je n'arrive pas à trouver sur votre site. Je vous serai reconnaissant de me dire comment je peux avoir cette information. Il s'agit de l'adduction d'eau en Afrique qui coûterait 10 milliards par an et ce ne serait que la somme utilisée pour 5 jours d'armement au niveau du monde. Avec mon amitié et mes félicitations pour cette radio que j'apprécie beaucoup.